Gantz


Titres alternatifs

ガンツ
Gantsu

Styles

Action, Drame, Enigme, Horreur, Science-Fiction

Années de production

Manga édité de 2000 à 2013.
Animé fait en 2004. Celui-ci comporte 2 saisons.

Site officiel

Aucun

Résumé

Citation venant de Wikipédia:

Kei Kurono est un lycéen de Tokyo relativement cynique et égoïste. Un jour, en attendant son métro, il rencontre un ami d’enfance (Masaru Katô) qu’il avait perdu de vue et qui se trouvait par hasard à la gare. Il est alors poussé contre toute attente à faire un geste héroïque : sauver un clochard ivre tombé sur les voies. Mais ce sauvetage ne se déroule pas parfaitement, et Kurono et Katô meurent écrasés.

Ils se retrouvent alors mystérieusement dans une pièce d’appartement avec vue sur la Tour de Tokyo, au centre de laquelle se trouve une étrange sphère noire répondant au nom de Gantz. Ils ne sont pas seuls dans cette salle et se poseront de nombreuses questions : Sont-ils morts ? Participent-ils à l’un de ces jeux télévisés à la mode plus communément appelés Télé réalité ? Ou bien même à une expérience top secrète menée par l’armée ?

Les protagonistes ne cesseront de s’interroger sur ce lieu, sur leur situation, et le sens de ce qui leur arrive, puisqu’ils devront mener d’étranges « missions » toutes plus dangereuses les unes que les autres.

Le manga se distingue notamment de par une ambiance intimiste et sa grande violence, aussi bien physique que psychologique. En effet, il se trouve jalonné de combats sanglants, de scènes érotiques ou encore de paroles parfois plus ou moins crues (avec cynisme, humour noir…). Il recèle également des réflexions sombres, et exige souvent de dépasser le premier degré de lecture afin d’en saisir tous les thèmes et toutes les subtilités. L’intrigue pose par ailleurs un nombre non négligeable de questions laissées en suspens, renforçant une impression de flou, et la présence de fantastique, d’évènements surréalistes, entremêlés à la réalité, accroissent ce sentiment. S’ajoute à cela une atmosphère indicible des plus mystérieuses, plutôt glauque, et un certain huis-clos venant accentuer cette idée de noirceur ou d’oppression. Dans l’animé, la musique est dans la continuité… Cela génère toutefois une sensation d’intimité entre le récit et le lecteur, entre les personnages du manga, et donc paradoxalement une relative chaleur s’opposant à la froideur ambiante. Enfin, une bonne partie de la narration est développée à travers les pensées et les analyses du héros.

Pour plus d’informations: http://fr.wikipedia.org/wiki/Gantz

Images

Plus d’images sur Tugaleres.com

Acheter ce manga

DVD sur Amazon
Livres sur Amazon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s